fbpx

David-Martin Milot (Boursier Loran W. Garfield Weston 2007) a écrit un article pour Huffington Post Québec.

Le contrôle des armes à feu est couramment considéré comme appartenant au domaine du contrôle de la criminalité. Certes, les armes à feu sont étroitement liées aux crimes commis à l’aide de celles-ci — meurtres, vols à main armée, terrorisme, enlèvements, etc. — et figurent donc dans tous les débats sérieux sur la réduction de la criminalité.

Mais depuis les années 80, la communauté de la santé publique s’est avancée sur ce terrain jusque-là presque exclusivement occupé par les criminologues. C’est une perspective qui a été relativement absente dans les débats publics sur le projet de loi 64 visant l’immatriculation des armes d’épaule au Québec.

Lisez l’article de Huffington Post :
http://quebec.huffingtonpost.ca/david-martin-milot/controle-des-armes-a-feu_b_9637238.html